Accueil > Indices de risque

Indices de risque


L’indicateur de risque des pesticides du Québec, identifié par l’acronyme « IRPeQ », est un outil de diagnostic et d’aide à la décision conçu pour optimiser la gestion des pesticides. Il sert à donner une appréciation globale du risque que peut représenter un produit phytosanitaire dans une situation donnée. L’indicateur comprend un volet santé et un volet environnement. Un indice pour chacun de ces volets a ainsi été développé, soit l’indice de risque pour la santé (IRS) et l’indice de risque pour l’environnement (IRE). Ces derniers sont intégrés au site de SAgE pesticides et apparaissent dans les résultats de recherche de traitements phytosanitaires, ainsi que dans le Registre de pesticides (IRPeQ express). De plus, ils peuvent être calculés à l’aide du Calculateur d’indice de risque.



Calcul de l'IRS


Cet indicateur de risque toxicologique a été élaboré par l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ). Les paramètres considérés dans la détermination d’un indice de risque pour la santé sont la toxicité aiguë et les effets chroniques. Afin de calculer l’indice, des valeurs sont attribuées à certains critères de la toxicité aiguë et des effets chroniques des pesticides.

La valeur pour la toxicité aiguë est évaluée à partir des critères suivants :

  • DL50 orale
  • DL50 cutané
  • CL50 inhalation
  • L'irritation cutanée
  • L'irritation oculaire
  • La sensibilisation cutanée

Quant à la valeur pour les effets chroniques, elle est évaluée selon les critères suivants :

  • Appréciation du risque cancérigène
  • Génotoxicité
  • Perturbateur endocrinien
  • Effet sur la reproduction
  • Effet sur le développement

La classification ou l’attribution de la valeur associée à chacun des paramètres est basée sur la gravité de l’effet ainsi que le poids de la preuve scientifique. Le potentiel de biodisponibilité est également considéré dans le calcul. De plus, il prend en compte certaines particularités des préparations commerciales plutôt que de retenir seulement les caractéristiques des matières actives qui les composent. Ainsi, des variables comme la concentration des matières actives, le type de formulation, la dose d’application des préparations commerciales et l’influence des techniques d’application sont considérées dans la détermination du risque traduit par l’indicateur.

Échelle : La valeur de l’IRS varie de 1 à 1 560. Plus le chiffre est élevé, plus le risque qu’il représente au niveau de la santé est important.


Calcul de l'IRE


Cet indicateur de risque écotoxicologique et d’impacts potentiels sur l’environnement a été développé conjointement par le ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec (MAPAQ) et le ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC). Il tient compte des propriétés des pesticides qui conditionnent leur devenir et leur comportement dans l’environnement, ainsi que leur potentiel écotoxicologique (c’est-à-dire leurs effets toxiques pour plusieurs espèces animales ou végétales).

Les paramètres considérés dans la détermination d’un indice de risque pour l’environnement sont les suivants :

  • L'impact sur les invertébrés terrestres (DL50 abeilles, CL50 vers de terre)
  • L'impact sur les oiseaux (DL50 canard colvert ou colin de Virginie)
  • L'impact sur les organismes aquatiques (CL50 truite arc-en-ciel, CL50 daphnie, CE50 algue verte, CE50 lenticule, demi-vie dans l'eau et dans le sol (TD50))
  • La mobilité (potentiel de lessivage (indice GUS) et dose d'application)
  • La persistance dans le sol (demi-vie dans le sol (TD50) et dose d'application)
  • Le potentiel de bioaccumulation (coefficient de partage octanol/eau (Log P) et demi-vie dans le sol (TD50))

De la même façon que l’IRS, une valeur est associée à chacun de ces paramètres et servira au calcul de l’indice. Par ailleurs, l’IRE prend également en compte certaines caractéristiques liées à l’utilisation d’une préparation commerciale, notamment la dose d’application, le type de traitement et la hauteur de la culture.

Échelle : La valeur de l’IRE varie de 1 à 961. À l’instar de l’IRS, plus le chiffre est élevé, plus le risque qu’il représente pour l’environnement est important.

Les sources utilisées

Pour l’élaboration des indices, les données les plus complètes et les plus à jour ont été compilées à partir des documents de référence provenant des organismes d’évaluation suivants : l’Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire de Santé Canada, l’Environnemental Protection Agency des États-Unis (EPA), la Commission européenne et l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Lorsque ces documents de référence ne permettaient pas de trouver les données recherchées, d’autres sources ont été consultées. Les références se retrouvent dans les fiches santé et environnement complètes disponibles lors d’une recherche sur les effets toxiques des matières actives.

Pour en savoir plus

Pour en savoir davantage, vous pouvez consulter la méthodologie de l’IRPeQ. Tous les détails (formules, paramètres, etc.) concernant le calcul des indices de risque s’y retrouvent.


Options de recherche et démarche à suivre

Plusieurs didacticiels ont été créés afin d’expliquer plus en détail les options de recherche ainsi que la démarche à suivre pour choisir adéquatement un traitement phytosanitaire parmi d’autres. Ces didacticiels sont disponibles sur le site Web de SAgE pesticides


Interprétation des indices : Comment s'y retrouver?

Les indices de risque sont calculés pour les traitements phytosanitaires uniquement. En effet, les calculs de l’IRE et de l’IRS prennent en compte la dose maximale appliquée et d’autres caractéristiques liées au traitement phytosanitaire. Pour connaître les indices de risques liés à une dose plus faible, veuillez utiliser le Calculateur d’indices de risque.

Cas particuliers

Indice de risques provisoires (††)

Un indice de risque provisoire peut être calculé pour certains biopesticides pour lesquels la méthodologie développée pour le calcul des indices de risque ne peut être utilisée. Parfois, il est possible d’attribuer des indices provisoires à ces produits lorsque les documents d’évaluation récents contiennent suffisamment d'informations pour conclure que le biopesticide présente un risque très faible ou minimal.

  • IRS = 5††
  • IRE = 1††

Indice de risques non disponible (ND)

Les informations disponibles ne permettent pas de calculer des indices de risque pour ce produit dans ce traitement.

Indices de risque d’un traitement phytosanitaire contenant un produit composé de plusieurs matières actives ou plusieurs produits pour un mélange en cuve

Traitement phytosanitaire composé d'un seul produit commercial contenant :

  • Une matière active : les indices sont calculés pour l’unique matière active du produit.
  • Plusieurs matières actives : les indices sont calculés pour chacune des matières actives du produit, puis ils sont additionnés.

Traitement phytosanitaire composé de plusieurs produits commerciaux pour un mélange en cuve

  • Les indices sont calculés pour chacune des matières actives du premier produit, puis ils sont additionnés. Par la suite, les indices sont calculés pour le deuxième produit, le troisième et le quatrième s’il y a lieu. Finalement, tous ces indices sont additionnés pour donner les indices de risque liés au traitement.
Comparaison des indices de risque

Est-il possible de comparer l’IRS avec l'IRE?

Non, l’IRS ne doit pas être directement comparé avec l’IRE, car ils ne sont pas basés sur les mêmes formules. Ces deux indices doivent être analysés séparément. L’analyse séparée des indices et des données intégrées dans leur calcul permet notamment d’orienter les approches préventives à privilégier pour chacun des secteurs.


Alors, est-il possible de comparer les IRS de différents traitements entre eux et de la même façon des IRE de différents traitements entre eux?

Oui, en se basant sur ces principes généraux :

  • Utiliser les indices à titre comparatif, privilégier les traitements à indices de risque plus faibles lorsque plusieurs choix sont disponibles.
  • Échelle : lors de la comparaison de traitements, un indice de risque deux fois plus élevé pour un traitement ne doit pas être interprété comme s’il y avait deux fois plus de risque à utiliser ce traitement. Par exemple, la somme des variables permettant le calcul de l’IRE ou de l’IRS est portée au carré afin d’obtenir une plus grande distribution des valeurs et mettre davantage en évidence les pesticides présentant un risque plus élevé. Cependant, lorsque plusieurs produits commerciaux sont disponibles pour un traitement, il est fréquent d’observer des regroupements naturels d’indices qui permettent de départager les produits les plus à risque de ceux qui sont à risque plus faible.
  • Les deux indices ont volontairement été séparés afin de permettre une adaptation aux différentes situations. Idéalement, on devrait essayer de favoriser les produits avec des IRS et des IRE faibles. Lorsque c’est impossible et que peu de produits sont disponibles, il peut être nécessaire de privilégier un des deux indices en raison de particularité du milieu, par exemple la présence d’un cours d’eau sensible. Dans un tel cas, il faut s’assurer de prendre les mesures nécessaires pour limiter les impacts potentiels en lien avec l’autre indice, par exemple s’assurer de la sécurité du travailleur et des gens qui vivent à proximité. Des situations similaires peuvent être observées dans les deux sens.

Variation des indices dans le temps

Les indices de risque pour un même traitement peuvent varier dans le temps. En effet, les données de SAgE pesticides sont constamment mises à jour. Ainsi, avec la sortie de nouvelles études, les données de santé ou d’environnement pour une matière active peuvent être modifiées et ces modifications peuvent entraîner un changement des indices d’un traitement. Aussi, les caractéristiques de certains produits commerciaux ou traitements phytosanitaires peuvent être modifiées lors de changements apportés aux étiquettes des produits.